Portrait : Antonin Cois, Ambassadeur Code Week France

alt Antonin Cois est Responsable des politiques territoriales, chargé du développement numérique à la Ligue de l'enseignement. Mouvement d’éducation populaire créé en 1866, la Ligue est aujourd’hui la première coordination associative française, forte de près de 30 000 associations, de ses 1,6 million d’adhérents et de ses 102 fédérations.

La Ligue de l'Enseignement est un immense réseau, quel est ton rôle en tant que Responsable des politiques territoriales, chargé du développement numérique ?

Antonin : Il s'agit d'accompagner notre réseau de fédérations et d'associations affiliées pour qu'elles puissent développer leur stratégie en matière de développement numérique et notamment d'éducation au numérique. L'éducation a toujours été la Grande Cause de la Ligue de l'enseignement : en accompagnant l'école et l'ensemble des acteurs éducatifs dans les temps scolaires et périscolaires, nous voulons favoriser l'émergence de citoyens acteurs, critiques et solidaires. Notre société est traversée par le numérique, cela génère de nouveaux défis pour notre démocratie et notre école, et cela nous impose d'accompagner l'émergence de nouvelles pratiques éducatives. C'est le sens de ma mission.

La Ligue coordonne le projet D-Clics numériques retenu au titre du Programme d'Investissements d'Avenirs. Quels sont les objectifs de ce projet ?

Antonin : Le temps n'est plus aux expérimentations, mais au passage à l'échelle, et D-Clics numériques veut accompagner la massification des pratiques d'éducation au numérique dans les temps scolaires et périscolaires. A travers l'édition de 70 heures d'ateliers clés en main au sein de 7 parcours éducatifs (de la programmation à la vidéo numérique), la formation de 6 000 enseignants et animateurs, la mobilisation de 6 00 jeunes volontaires en mission de service civique, et la mobilisation de plusieurs milliers de bénévoles... nous réussissons ce défi. Après une première année de mise en oeuvre, nous avons prouvé à plus de 1 000 bénéficiaires que le numérique est à la portée de tous, et que programmer un jeu vidéo ou un robot n'est pas plus compliqué que de réaliser des origamis par exemple. L'ambition est importante mais la Ligue n'est pas seule : nous agissons avec le soutien actif des Francas, des Ceméa, du réseau Canopé, d'Animafac, de Jets d'encre, du CRI au sein de l'Université Paris Descartes, et du CNOUS.

alt

Tu es Ambassadeur Code Week pour la première fois, que signifie pour toi cet engagement bénévole ?

Antonin : Je fais partie de ceux qui ont réussi à conjuguer leurs engagements citoyens et leur vie professionnelle. C'est une chance ! Donner un peu de temps pour la réussite de la Code Week n'est pour moi qu'une des marques logiques de mon engagement au service de l'éducation.

Où pourrons-nous te croiser du 15 au 23 Octobre ?

Antonin : Il y a plein d’événements formidables qui sont déjà inscrits sur le site de la Code Week, qui viennent de la Ligue de l'enseignement et de plein d'autres réseaux ! On pourra s'y voir, mais je suis sûr que vous aurez bien plus intéressant à faire !

Ambassadeurs Code Week France 2016

Code Week France I Code Week Europe I Facebook : https://www.facebook.com/CodeWeekFrance/ I Twitter : @codeWeekEU