Tour de Code Week France, La Compagnie du Code (CdC)

La Code Week France c'est aussi et surtout un écosystème riche d'acteurs locaux engagés au quotidien pour faire découvrir la culture et les enjeux du numérique à leurs communautés (associations, écoles, bibliothèques, PME, élus locaux, etc.). Ce blog souhaite leur donner la parole : nous accueillons aujourd'hui La Compagnie du Code, une société coopérative d'intérêt collectif (Scic) basée à Toulouse qui a pour but de lutter contre l'illettrisme du code et qui s’inscrit dans les objectifs de la réforme des programmes scolaires.

Auteur : Nicolas Decoster, co-fondateur et animateur, La Compagnie du Code (CdC)

Ça y est, la Compagnie du Code a annoncé au moins deux événements pour la CodeWeek : un coding goûter et un coding cocktail (vous l’aurez deviné, c’est la version adulte du coding goûter…). Ça reste du classique mais ce sont des valeurs sûres. Et ce sont surtout les deux premiers événements parmi ceux qu’on a l’intention d’organiser et qui sont déjà prêts. Les autres vont nous demander un peu plus de préparation...

Donc, bien sûr, la CodeWeek est un événement qui inspire, à la Compagnie du Code. On est complètement en phase avec les motivations de cette semaine d’actions : que chacun puisse s’amuser à créer avec le code et comprendre comment fonctionne le monde numérique, et puisse être acteur et pas seulement consommateur. Les Compagnons seront donc bien présents pour animer des ateliers aux côtés des autres acteurs toulousains de la vulgarisation et de l’échange autour du code et du numérique.

Cette motivation à participer à la CodeWeek pourrait presque suffire à nous définir. Mais pour aller un peu plus loin, un petit mot sur l’histoire de la Compagnie du Code. Cela a démarré tout simplement en novembre 2013 par des coding goûters à la Cantine Toulouse. À cette époque ce n’était pas encore la Compagnie du Code, il y avait juste des bénévoles de La Mêlée qui voulaient transmettre leur goût de la programmation aux plus jeunes. C’était parti : de plus en plus d’enfants ont participé à ces ateliers et de nouveaux bénévoles sont venus filer un coup de main pour l’animation. Et face à cet engouement, certains animateurs ont tout naturellement décidé d’aller plus loin que ces coding goûters mensuels : monter une structure locale pour initier au code et promouvoir l’informatique créative comme outil d’épanouissement. L’idée de la Compagnie du Code était née. On était début 2015. Quelques mois plus tard, la structure a été créée avec le statut de SCIC (société coopérative d’intérêt collectif) pour garder l’esprit de partage, de collaboration et de diversité qui animait les coding goûters, et permettre de fédérer les acteurs locaux tant institutionnels que privés intéressés par l’initiative. Depuis, la Compagnie du Code organise des ateliers hebdomadaires et des stages de vacances, travaille avec l’académie de Toulouse dans le cadre de la formation d’enseignants, s’investit dans l’animation d’ateliers pour des enfants atteints de troubles envahissants du développement, etc. Et, bien sûr, elle participe à la CodeWeek...

alt

Pour ce millésime de la CodeWeek, partons d’une conviction : les professionnels de l’informatique, quel que soit leur domaine, ont beaucoup à apporter à la diffusion et la vulgarisation du code et de ses usages. À cette occasion, les informaticiens de la Compagnie du Code et d’autres acteurs locaux vont montrer par la pratique tout ce qu’on peut faire avec le code (ou presque). En gros, monter des ateliers dont l’intitulé pourrait commencer par “avec le code, je peux…”. En piochant dans nos parcours d’informaticiens pratiquants, les idées devraient fuser. “Avec le code, je peux : créer des jeux, des pages Web, des applis Android, de la musique, visualiser des données, créer des réseaux sociaux, un algorithme de manipulation de données, une startup, un logiciel libre, un objet connecté, chiffrer une communication, etc.” Reste à extraire les principes essentiels de ces usages du code et à les injecter dans Scratch ou Snap! (ou tout autre outil simple d’accès) pour en faire des ateliers ludiques et accessibles à tous. Ce sera la base des actions de la Compagnie du Code pour la CodeWeek 2016 à Toulouse.

Nicolas Decoster

La Compagnie du Code